06/09/2022

Proposer une offre snacking en restauration collective ?

La longue période d’évitement social lié au Covid a fait naître de nouvelles habitudes (fait maison, essor du click and collect et de la livraison). Les consommateurs sont devenus plus exigeants, ne veulent plus de contraintes et regardent les prix.

Dans ce contexte, l’offre snacking répond aux attentes de praticité des convives avec des solutions qui permettent d’optimiser le quotidien. Les offres nomades “prêtes à manger” réconcilient contraintes et aspirations car elles combinent une maitrise de temps de la prestation et les envies de fast good des consommateurs en restauration collective.

Il n’est plus réservé aux ados en quête de burgers, pizzas ou kebabs. A côté de leur offre classique, donc le self avec un plateau repas comprenant entrée, plat, dessert, nombreux sont désormais les restaurants à avoir imaginé des modèles alternatifs.

Une offre omniprésente en entreprise

Le monde du travail est le secteur le plus profondément impacté par les changements post crise tant au niveau de la demande (rythme de présence sur site, modularité de lieux et espaces de travail, déplacements professionnels, nouvelles attentes en termes de services, de disponibilité, de transparence sur l’origine et la qualité des produits, d’engagements RSE…) que de l’offre (flexible, qualité des produits, recours aux circuits courts, modulables, créneaux horaires étendus) selon Gira Foodservice.

La restauration d’entreprise ne répond plus seulement à sa fonction première de nourrir les salariés mais de les accompagner dans leur quotidien de travail à travers des services, d’améliorer l’attractivité des entreprises et plus généralement de participer au bien-être au travail.

Beaucoup de groupes de restauration collective ont déployé de nouveaux concepts :

  • Déploiement en 2022 de « Re-Set ! » chez Elior . Frédéric Galliath, DG d’Elior entreprises: «Elior a développé de nouvelles solutions de restauration, plus flexibles dans le temps et dans l’espace. Elior propose aux entreprises de nouvelles formes de restauration, qui répondent aux nouvelles attentes et organisations du travail et contribuent à améliorer l’expérience des collaborateurs de retour au bureau».
  • Développement de Toqla chez Sodexo: la 1ère solution de restauration pour le travail hybride. Toqla est une offre intégrée, pensée pour la restauration en travail hybride, qui s’adapte aux besoins des collaborateurs travaillant aussi bien sur place qu’à distance. Très simple : Les jours où les salariés sont au bureau, ils peuvent déjeuner dans un des concepts proposés par l’entreprise (self, sandwicherie, frigo connecté, offre de livraison…) pour lesquels ils bénéficient d’une subvention dite de “restauration d’entreprise”. Et les jours où ils sont en télétravail, dans le cadre des accords fixés par l’entreprise, ils bénéficient de titres-restaurant, crédités sur leur carte Toqla. Cette double subvention est totalement transparente pour les collaborateurs qui bénéficient d’une solution intégrée via une carte de paiement et une appli unique. Et leur pouvoir d’achat est 100% optimisé.

Côté offre, le snacking thématique dynamise le marché avec le développement de Fast good, bagels, concepts d’inspiration mexicaine, italienne, asiatique… une offre alternative variée, originale, gourmande et végétarienne qui combine restauration sur place, à emporter ou en livraison pour multiplier les occasions de consommations sans se lasser.

article-snacking-une-offre-flexible-2022-daucy-cocotine2

Une offre repensée pour l’enseignement

Une offre universitaire modernisée, élargie, diversifiée avec des concepts inspirés de la restauration rapide qui répondent aux nouveaux modes de consommation. Les restaurants universitaires du Crous proposent désormais des corners libre-service, triporteurs électriques, Crous Trucks, distributeurs automatique (pizzas…), commande en ligne.

Pour éviter que les jeunes ne se laissent séduire par les sirènes de la malbouffe, les collèges, les lycées et les facs se sont mis au snacking. Les équipes font preuve d’imagination pour allier goût et équilibre. Les points de restauration se multiplient ainsi que les modes de distribution.

Un nouvel eldorado ?

Faire apparaître le snacking dans les appels d’offres est dorénavant courant. Il représenterait de 10 à 20% de l’activité de certains restaurants collectifs. Selon la dernière étude publiée en mars 2018 par Iri Gira Foodservice, plus de 35% du chiffre d’affaires du secteur est réalisé par les grands groupes du foodservice (McDonald’s, Compass, Sodexo, Elior et Burger King).

Sur ce marché, la France figure, avec un poids de la restauration collective plus développée (31% du chiffre d’affaires du foodservice versus 20% en moyenne pour l’Europe), au troisième rang des marchés du foodservice en Europe. Si l’une des clés du succès de la collective réside dans les prix, l’autre est certainement le savoir-faire. Des équipes sont souvent dédiées à cette offre mais elles sont issues de la restauration collective. Une façon singulière de cuisiner qui montre une autre facette de leur talent.

 

Pour découvrir davantage sur la tendance du snacking en France, téléchargez notre baromètre !

CTA-baromètre-le-marche-snacking-en-france-2022-daucy-cocotine